If you’d like to try an alternative to classic porcelain, then Tonda is the perfect complement to your home.

Newsletter

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Follow us

Soyez inspiré

Abonnez vous à la newsletters et restez informé!

Search

Interview de Nomade Céramique

Qui est derrière Nomade Céramique?

Je suis Sarra Chouchene,j’ai 26 ans, j’ai commencé par faire des études de design produits a l’institut supérieur des beaux-arts de Tunis puis j’ai fait quelques stages et j’ai travailleé dans une boite de design ou j’ai fait de la conception de produits et de l’aménagement d’espace et pendant cette période, le travail manuel m’a beaucoup manqué. Un jour j’ai décidé de suivre mon cœur et d’expérimenter le travail de la terre j’ai donc commencé a prendre des cours au centre de céramique d’art de Sidi Kacem jelizi et depuis je n’ai plus quitté cette matière et j’ai décidé par la suite de faire de ma passion mon travail de tous les jours.

Quelles sont vos sources d’inspirations?

Le plus souvent je m’inspire de notre patrimoine tunisien, je lis beaucoup à ce sujet et je trouve que tout ce que nous avons comme patrimoine matériel et immatériel est très riche et intéressant. En prennent en compte que plusieurs civilisations et cultures sont passé par notre pays, les influences sont donc multiples et diversifier .Par ailleurs j’ai une grande attirance pour le design scandinave, j’adore les couleurs sobre et les lignes épuré. J’essaye donc de combiné les deux dans mes produits.

 

Quels techniques et outils vous utilisez?

Dans mon travail j’essaye le plus possible d’utiliser la terre brute même dans mes colorations j’utilise ce qu’on appelle de l’engobe (il s’agit de laisser sécher la terre puis de la réduire en poudre et de la  mélanger avec de l’eau) c’est vrai que c’est un processus qui me prend beaucoup plus de temps mais le résultat est la, c’est un partie pris qui m’évite le plus possible d’utiliser des produits chimiques. Pour les émaux, aucun émail dangereux au toxique n’entre dans mon atelier.

Pour les techniques utilisée comme vous pouvez le constater j’adore l’effet irrégulier qui donne naissance a des produits de dimension et de forme différentes, j’aime beaucoup aussi travailler sur les texture, j’aime l’idée que mes clients ressentent  ce que je ressens en travaillent avec mes mains rien qu’on touchant le produit. Et cela n’est possible que quand tout est 100 pourcent fait mains.

Quels sont vos céramistes contemporains tunisiens préférés?

J’aime beaucoup le travail de Mr Boujemaa Belaifa , de Mme Sarra Ben Attia mais en tant que céramiste et designer je m’inspire aussi de peintres, d’architectes et de  designers.

En quelques mots, pensez-vous que la céramique contemporaine a sa place en Tunisie, quelles sont les difficultés que vous faites face dans ce domaine en tant que jeune céramiste contemporaine

 

Il s’agit la d’une question très compliqué et profonde. Tout d’abord il ya l’art et l’artisanat, pour l’art contemporain que ce soit de la céramique au autre, cet art a ces adeptes .Pour l’artisanat  les tunisiens sont de plus en plus attiré par la nouveauté mais le pouvoir d’achat ne suit pas. Alors je n’ai pas vraiment de réponse. hhhhh ce qui nous emmène à la deuxième partie qui est celle des difficultés, la plus grande difficulté à laquelle je fait face est bien évidement celle de l’argent, le matériel comme le four et le tour sont de plus en plus cher, ce qui m’oblige a sous-traiter. Il y a aussi le manque de vendeurs de matériaux et de matière première qui nous complique la vie.

 

 

 

Merci pour l’interview

 

Retrouvez le travail de Sarah dans nos Boîtes Tunisienne

Leave
a comment

You don't have permission to register
X